Nouvelle « Par ton regard »

Par_ton_regardÉditions Láska – Couverture par Miss Gizmo

Sandra est reporter free-lance. Son sujet actuel la conduit à voyager à la frontière de l’Inde et de la Birmanie, en compagnie de quelques écologistes. Cependant, l’un d’entre eux fait tache, autant par son physique – du genre à ne pas s’y frotter – que par sa vigilance : Joachim. Sandra le soupçonne d’être un agent secret. Lorsqu’une fusillade éclate, elle n’a plus de doute. Et, désormais, elle lui doit la vie…
Mortellement blessé, Joachim ne peut plus dissimuler la vérité à Sandra. Elle seule est en mesure de le sauver, à une condition : qu’elle unisse son existence à la sienne.

Romance paranormale – Degré de sensualité : Doux

Caractéristiques du format numérique :
Paru le 25 sept. 2014 en abonnement – le 1er déc. 2014 en eLibrairies
Seconde édition, revue et (légèrement) augmentée le 12 janvier 2017
ISBN : 9782924395608
13 000 mots – 0,99 €

En vente sur 7switch, Amazon

 

Chroniques de blogs littéraires

Les Carnets d’une livropathe
Par ton regard est un très beau texte, alliant une jolie romance et un message écologique fort qui m’a beaucoup émue. Je suis une lectrice pragmatique, peu sensible à la prêche, et plutôt agacée par elle de manière générale, d’autant plus quand le sujet m’est cher à la base, mais ici cela reste subtil, pas moralisateur, même si l’auteur fait appel à la sensibilité de chacun. On peut ressentir la sincérité avec laquelle elle délivre son message et c’est cela qui, en plus de la nature de celui-ci, le rend aussi triste qu’émouvant.
Pour ce qui est de la romance, tout de même la trame principale de cette nouvelle, il faut savoir que j’y suis peu sensible en général. Or, celle-ci m’a séduite, même si elle avance un peu rapidement à mon goût. Les personnages sont attachants, très attendrissants dans leurs maladresses et leurs incompréhensions mutuelles qui les rendent très humains et accessibles. Ce sont tous ces petits détails qui m’ont fait les aimer.
Le récit est parsemé de pointes d’humour bienvenues qui l’ancrent un peu plus dans notre réalité et en font une histoire très agréable à découvrir.
(Chronique complète en suivant ce lien)

Site « Vampires & Sorcières »
Note de Siana : 4/5
Que deviendraient certains êtres mythiques dans notre monde actuel ? Que feraient-ils de leurs pouvoirs ? Pour l’un d’entre eux, Vanessa Terral apporte avec cette nouvelle une réponse aussi adaptée qu’intéressante.
Sandra est une journaliste, une femme de caractère aux convictions fortes qui s’est donné pour mission d’attirer l’attention des autres sur des faits méconnus et néanmoins horribles qui se déroulent de par le monde. Partie en Inde aux côtés d’un groupe d’activistes, elle n’a pas la moindre idée de la véritable identité, et encore moins du but, de l’un de ses compagnons, mais va l’apprendre à ses dépens.

Note de Nairo : 5/5
Habituellement, je ne suis pas fan de romance car les personnages sont souvent des clichés, sans histoire de fond travaillée, bourrés de stéréotypes qui ont tendance à m’énerver. Ici, ce n’est pas le cas.
La plume de Vanessa est irrésistible ! Elle manie l’humour et la langue française avec habileté, ses personnages sont attachants. Il ne s’agit pas de super héros, mais de femmes et d’hommes normaux, avec des qualités et des défauts, et surtout qui ne sont pas sortis de nulle part, ils ont une histoire.
Ce n’est pas une simple romance, Vanessa aborde un sujet préoccupant dans son histoire, l’écologie et la disparition d’espèces animales pour le profit des hommes. J’ai trouvé le thème super car ce n’est pas juste une romance, c’est un appel à ouvrir les yeux.
(Chroniques complètes en suivant ce lien)

Site « Onirik »
Par ton regard est une romance paranormale mettant en scène des métamorphes baignant dans un environnement proche du chamanisme particulièrement bien écrite par Vanessa Terral. À découvrir !
Sandra est une journaliste qui travaille principalement pour son blog qui défend la Nature particulièrement mise à mal par l’Homme, comme la Faune. Elle est engagée mais pas crédule et soupçonne rapidement l’un des membres de l’expédition qu’elle a rejoint d’être un agent secret.
Joachim est gigantesque, puissamment musclé et demande à voir toutes les photos que Sandra prend, qu’il n’étudie pas pour la beauté de l’art ! Ils sont en Inde, près de la Birmanie, et si la situation semble paisible à un jet de pierre des barons de la drogue déforestent pour faire pousser de l’opium.
Néanmoins, Sandra en a vu bien plus que ça pour que ça l’inquiète, jusqu’au jour où Joachim l’oblige à fuir dans la jungle sous les mitraillettes des trafiquants…
Vanessa Terral a extrêmement travaillé son contexte géopolitique comme la mythologie proche du chamanisme (on pense notamment aux légendes indiennes avec des ajouts originaux) qu’elle est en train de créer. C’est brillant et passionnant, même si du coup on a le sentiment de ne pas passer assez de temps avec notre couple, le format étant court.
On est très rapidement dans l’action et jamais notre attention ne saute car Vanessa Terral a un style propre mais très fluide, agréable à suivre.
(Chronique complète en suivant ce lien)

Les Découvertes de Dawn
J’ai complètement adhéré à Joachim, sa façon d’être, sa nature, sa mission. C’est super rare que j’apprécie l’homme dans les romances mais ici sa maladresse et sa manière de réagir m’ont plu et m’ont convaincu. Il évite les travers des mâles en général, dans ce genre je trouve, imbu d’eux-même, prétentieux, beaux, riches, bien bâtis, blablabla. J’ai apprécié que Vanessa ne parte pas sur ce terrain, beaucoup apprécié.Enfin, il est canon quand même Joachim dans son genre 😀 Sandra est un beau personnage et même si je trouve qu’elle accepte un peu trop bien ce qui lui tombe dessus, c’est une héroïne qui n’est pas tête à claque ou niaise. Une femme qui ne minaude pas, qui n’est pas mièvre. Voilà ce que j’aime chez Vanessa Terral des personnages auxquels on peut quand même parvenir à un peu s’identifier même si nous ne connaitrons jamais le même destin ! Beaucoup de finesse et de caractère dans ses personnages. Alors oui, c’est rapide mais c’est beau ! ❤
(Chronique complète en suivant ce lien)

Chroniques livresques
Sandra est une jeune journaliste, intelligente, engagée dans une bataille qui semble perdue d’avance. Elle réfléchit vite et bien, et même si le fait de comprendre qui est Joachim sans réellement mettre en doute ses paroles, être poursuivi par des assassins l’y aide grandement. Cet homme est un véritable géant, tout en muscles. Le proverbe qui tenterait à méfier de l’eau qui dort lui convient très bien. Ses attitudes sont calmes et posées, jusqu’à ce que l’attaque l’oblige à montrer sa vraie nature. Et je peux vous assurer que je ne pensais pas du tout à cela !
J’ai beaucoup aimé la manière dont Vanessa présente les événements, ils sont légèrement forcés dans le sens où l’attaque est vive, il ne faut pas réfléchir pour survivre et pour sauver une personne. Mais dans la continuité des découvertes de Sandra. Cette dernière va faire la connaissance de personnages hors du commun, qui m’ont fait penser à des personnages provenant de transe. Par ailleurs, cette aïeule m’a fait penser à une grand-mère indienne qui sait tout sur tout, obligeant à choisir un destin non voulu. Un petit mot sur les râkshasa, je ne les connaissais pas ceux-là.
(Chronique complète en suivant ce lien)

Les Histoires de Lullaby
En effet, romance ne signifie pas nécessairement niaiserie ! Par ton regard le prouve puisque l’action nous emmène entre l’Inde et la Birmanie, que les personnages ont des motivations écologistes (et vu la déforestation et autres trafics de peaux de bêtes qui règnent là-bas, on comprends la raison de leur présence). Ce souci de l’environnement demeurera d’ailleurs tout au long de l’histoire, en toile de fond, juste assez en retrait pour ne pas devenir un récit moralisateur – et là je salue le talent d’équilibriste de l’auteur ! On peut même, dans un certain passage, flairer un plaidoyer pour l’anti-spécisme mais j’extrapole peut-être. En tout cas, je l’ai ressenti comme tel et ma sensibilité écologique en a été ravie. 🙂 Mais rassurez-vous, comme je le disais, ce sujet ne vient pas piétiner tout le charme de la romance, au contraire, il l’enrichit.
En résumé, j’ai dévoré cette nouvelle avec un plaisir évident, d’autant plus que, malgré le sujet de fond plutôt sérieux, nos deux tourtereaux sont des plus croquignolets (pour ne pas dire séduisant, concernant un certain Joachim… 😉 ), surtout quand on voit leur idylle se construire. Une romance qui réchauffe le cœur, qui se dévore hélas trop vite (je crois que si je devais trouver un reproche, ce serait celui-là ^^).
Coup de cœur sans équivoque, donc, pour cette jolie histoire de coeur avec métamorphe et écologie au menu ! 🙂
(Chronique complète en suivant ce lien)

Le Livre Monde
C’est un romance, et moi, j’aime bien les romances… sauf que ça me gonfle quand les romances sont un prétexte à l’expression des fantasmes de l’auteur. Et là, on n’est pas du tout dans cette dynamique. Vanessa propose un texte engagé philosophiquement et politiquement, dans une optique qui est loin de me déplaire (chui un brin écolo moi aussi) et des personnages que j’ai trouvé crédibles. Certaines chroniques trouvent que Sandra accepte un peu vite les éléments surnaturels de l’histoire (parce que nous sommes dans une romance paranormale, donc il y en a). Personnellement, étant donnée la taille du texte (nouvelle !) et les personnages, ça ne m’a pas choquée. J’ai apprécié que pour une fois, les personnages ne tournent pas mille ans autour du pot. J’ai apprécié la petite vieille (la fameuse et incontournable Oba-san, quelques miens amis comprendront) qui vient faire l’adjuvante, là aussi de façon tout à fait crédible, et j’ai adoré l’intégration de créatures diverses qui tombent au bon endroit et qui sont exploitées  bon escient.
(Chronique complète en suivant ce lien)

La Dévoreuse de livres
Vous recherchez de la romance et de l’aventure? Alors ne cherchez plus, vous avez trouvé.
Une histoire poignante et romantique en même temps, où les légendes viennent se joindre à ce duo inséparable. Sandra et Joachim sont issus de deux mondes différends et pourtant, sans le savoir, ils se ressemblent…
(Chronique complète en suivant ce lien)

Quelques autres chroniques :
Babelio
GoodReads
LivrAddict

 

3 réflexions sur “Nouvelle « Par ton regard »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s