Un week-end d’événements!

Ce week-end me verra affronter les frimas du climat toulousain, et cela dès demain avec une matinée contée qui aura lieu à 10h30, au salon de thé Le Moderni’thé!

Nous partirons en voyage dans le monde entier, visiter des légendes indienne, maori, japonaise et peut-être même basque…
Pour en savoir plus sur les matinées contées, vous pouvez lire deux avis au sujet de la première sur le Livre Monde et sur Livrement. Il s’agit d’un spectacle organisé par Le Contoir des légendes.

Autre jour, autre lieu, autre événement: nous partirons, Cécile, Mathieu (des éditions du Chat noir) et moi dès les aurores de ce dimanche 7 en direction de Rieumajou, à 40 min de Toulouse, pour participer à la toute première édition du salon Fantassismik!
Petite particularité: les tout derniers exemplaires de L’Aube de la Guerrière seront vendus là (il n’en reste que trois et aucun retirage n’est prévu).

affiche_fantassismik

J’espère avoir la joie de vous voir à l’un ou l’autre de ces événements – voire aux deux, soyons folle!
=^___^=

Dans tous les cas, je vous souhaite un excellent week-end!

 

Publicités

Mon premier prix littéraire ! :-D

Samedi – oui, ce samedi, là, qui vient de passer, le 22 ! –, j’ai eu la surprise et la très, trèèèèès grande joie d’apprendre que L’Aube de la guerrière avait remporté le prix Coup de cœur ado du Salon du livre de Saint-Lys!  😀

saint_lys_remise_prix

 

J’ai été très émue, pas du tout préparée à ça… et d’ailleurs, ça se voit (ou plutôt, ça s’entend).  😉

 

C’est mon premier prix. Un encouragement formidable à croire en mon travail et à continuer, à se dire que je suis sur la bonne voie.
Et puis, aussi de quoi bien affronter les premiers frimas…

prix_saint_lys

Le prix des lauréates… Ma consœur, Otto Rivers, a eu droit au même pour son roman « Film noir dans la Ville rose », dans la catégorie Adultes. ^^


 

Je vous invite à découvrir les deux autres nominées au Coup de cœur:

  • Carole MENAHEM-LILIN et son roman À fleurs de peau ;
  • Helka WINTER et son Engels Duster, un YA dystopique.

Ainsi que le roman de la lauréate dans la catégories Adultes: Film noir dans la Ville rose, d’Otto Rivers.

De tout cœur – et parce que cette annonce y a porté un coup fort agréable! –, un immense à la ville de Saint-Lys, à la librairie Il était une fois et à l’association Autour des lettres, à ceux qui vont me permettre de déguster cassoulet, foie gras, magret séché et autres saveurs du Sud-Ouest (oui, ça compte! oui, je suis une gourmande et j’assume!).
Et merci vraiment, vraiment très fort à Nathalie, de la médiathèque Albert Camus, et aux six adolescents du jury: Emma, Mélissa, Claire, Théo, Florentine et Alice! C’est juste magique ce que vous m’avez offert!

Sinon, La Dépêche du Midi a écrit un petit article sur le salon, où L’Aube est nommé. Si vous souhaitez le lire, c’est par ici!