Sonnets, Sex and Sun : déjà la fin!

Nous arrivons donc au tout dernier épisode de cette opération…
Les conditions n’ont pas toujours été évidentes, mais je suis ravie d’avoir tenu les huit sessions prévues et plus encore d’avoir reçu des messages enthousiastes de votre part!  🙂

Pour ce dernier voyage, nous ne partirons pas dans une région de ce monde, mais d’un au-delà moins substantiel où nous transporte l’extase…

 

petite_mort

 

Les voyages guidés en OniroMundi – qui, même s’ils sont excitants à vivre, n’ont rien de coquins!  😉  – sont présentés [en cliquant sur ce lien]. Le projet n’est pas encore annoncé, mais il aura lieu dimanche 6 septembre.

Encore merci de m’avoir suivi dans cette courte aventure!
Et pour découvrir l’ensemble de ces voyages au pays de l’Émoi, cliquez sur la couverture!  😉

vg1310

 

Sonnets, Sex and Sun approche du rivage…

Une petite métaphore sans prétention pour annoncer cette avant-dernière session de Sonnets, Sex and Sun… D’autant plus adaptée au poème Papa et Rangi, que vous allez découvrir, grâce au territoire où se situe cette histoire: la Nouvelle-Zélande, élégamment nommée en maori Aotearoa – « Le Pays du Long Nuage blanc ».

Ce nom vient de la première fois où les explorateurs maoris aperçurent cette terre: ils ne virent d’abord que la forme étrange de ce long nuage, arrêté par les Alpes de l’île du Sud, qui leur désignait un endroit où enfin accoster et se sustenter. Au final, le lieu fut si accueillant qu’ils restèrent et furent rejoints par d’autres tribus.

Voici donc le récit de fondation de la terre, d’après les Maoris…

 

papa_rangi

 

6e session de Sonnets, Sex and Sun : le chant renaît

Eh bien oui, c’est à nouveau une session chantée que je vous propose pour cet épisode! Avec une petite différence toutefois: l’air n’a pas d’auteur défini.

Ce poème m’a été inspiré par le tableau du peintre préraphaélite John Everett Millais: Ophelia.

1200px-John_Everett_Millais_-_Ophelia_-_Google_Art_Project

Sachant cela, et cette très belle œuvre sous les yeux, je vous laisse le découvrir…  🙂

Si vous le souhaitez, pour ce poème ou pour un autre, vous pouvez me laisser un petit mot en commentaire. L’idée de l’opération est de donner un peu de vie à ce site et il ne sera véritablement « Alive ! » qu’avec votre participation.  🙂

ophelie_sauvee

 

4e épisode de Sonnets, Sex and Sun: ça chauffe! ;)

Ce poème-ci, Faroudja, Âme du désert, se situe dans le Sahara. Je souhaitais inscrire un texte dans chaque continent lorsque je me suis mise à imaginer le recueil Voyage au pays de l’Émoi. Pour l’Afrique, j’ai trouvé mon inspiration dans l’esthétique du désert.

La chanson La Princesse arabe, issue de l’album Boucle de Claire Diterzi (si vous ne la connaissez pas déjà, filez la découvrir!) m’a grandement aidée à faire venir des images et à relier une certaine sensualité à l’ambiance que je désirais peindre. Bien sûr, la chanson de Claire est infiniment plus sympa que mon poème (l’une de mes préférées de cette artiste), mais j’espère que Faroudja parviendra quand même à vous séduire…  😉

 

faroudja

 

À noter que la vie me ramena au Sahara quelques années plus tard, lorsque j’entrepris la rédaction du roman court L’Ivresse du djinn, paru aux éditions du Chat noir en compagnie de deux autres récits aux thématiques similaires: Black Mambo.

 

3e session des Sonnets, Sex and Sun

Avec un peu de retard à cause d’une connexion capricieuse, voici la 3e session de Sonnets, Sex and Sun! Au programme, un petit coin d’Irlande, un pays cher à mon imaginaire comme le prouve l’aventure d’Hélianthe qui s’y passe.  😉

Je vous parle aussi de la troisième poésie à être lue lors du spectacle de Contes coquins et burlesques. Il s’agit plutôt d’un récit épique et mythologique écrit sous une forme poétique, que vous pouvez trouver dans son entier en vous rendant sur le site Célébrer la Déesse.

Il ne me reste plus qu’à vous laisser découvrir tout ça!  🙂

Ah oui! J’ai oublié de vous parler du prochain poème qui sera lu: il s’agira de Faroudja, Âme du désert. En vous souhaitant un bon moment…

 

 

eire

 

Sonnets, Sex and Sun, 2e jour! ;)

Me voici de retour pour le deuxième jour de l’opération Sonnets, Sex and Sun.  🙂
Pour les personnes qui n’ont pas forcément suivi, deuxième jour, certes, mais c’est avant-hier qu’a été posté le premier poème puisqu’il y aura une publication tous les deux jours jusqu’à la fin du mois.

Aujourd’hui, un petit poème bucolique, accompagné – comme tous les poèmes du recueil Voyage au pays de l’Émoi – de sa photo, prise par Nynaeve.

Ah, et comme je vous en parle, le lien vers le spectacle de Contes coquins et burlesques, sur Le Contoir des légendes (cliquer sur les mots en rouge.)

bosquet_aisne

 

Opération 3S: « Sonnets, Sex and Sun » lancée!

Et voici une petite opération dont j’ai eu l’idée il y a quelques jours, et que le succès de la lecture de deux poèmes lors de la soirée de contes coquins et burlesques a confirmé!

Durant tout ce qui reste du mois d’août, je murmurerai à vos oreilles des poèmes coquins, tirés du recueil Voyage au pays de l’Émoi… Il y en aura huit au total. Le recueil en présente plus que cela, mais je vous laisse les décompter et les découvrir, si vous le souhaitez, en cliquant ici.  🙂

Sans plus attendre, place à la voix!

Et en guise d’au revoir en attendant jeudi, je vous laisse avec la photo de Nynaeve qui a servi à illustrer ce poème…

longue_plaine

 

L’Invasion des Grenouilles 2014

« Le 1er septembre, j’achète un livre ou un eLivre de SFFF ou d’Horreur francophone! »

Le projet « L’Invasion des grenouilles », imaginé par l’auteure Gaëlle Dupille, a pour but de promouvoir les littératures de SFFF (Science-Fiction, Fantastique, Fantasy) et Horreur auprès des éditeurs et des lecteurs anglophones, afin de changer les clichés représentant nos productions littéraires comme étant trop intellectuelles et ennuyeuses.
Les auteurs SFFF francophones ont du talent, de l’imagination à revendre, savent distraire et comptent bien le montrer au niveau international !

Auteurs, éditeurs, blogueurs, illustrateurs, lecteurs, joignez-vous à nous pour faire bouger les choses et tenter de conquérir le marché littéraire anglo-saxon ! Le défi est immense, notre motivation pour le mener à bien l’est plus encore.

Toutes les infos concernant ce projet et les détails du manifeste qui sera diffusé seront publiés très bientôt sur cette page.

 

Ça fait un moment que je vois ce projet tourner sur Internet, mais seulement quelques jours que je me penche vraiment dessus. Aussitôt lu, je me suis dit qu’il fallait que j’en parle et que je propose mon bout de contribution. Bah oui, un mouvement international pour la promotion de la littérature SFFF / Horreur francophone, comment résister à son formidable élan?  😀

Aussi, le 1er septembre, je proposerai mon recueil numérique Ainsi commence la Nuit à 3 euros au lieu de 4,99€ !

Et pour tout achat de l’un de mes romans en version papier, le recueil sera offert sur simple demande* !

couv_recueil

Il s’agit d’une dizaine de nouvelles de fantastique et d’urban fantasy qui se déroulent notre monde en décalé, où règnent en secret de sombres créatures… La plupart des récits se déroulent en France.
Pour en savoir plus sur le recueil, vous pouvez visiter cette page.

Pour participer pleinement à L’Invasion des grenouilles, vous pouvez vous inscrire à l’événement FaceBook et / ou signer le manifeste accompagné de sa lettre de soutien.

En tout cas, merci aux organisatrices/eurs de cet événement! Un coup de projo sur nos œuvres fait toujours très plaisir!  =^__^=
Et merci aussi à vous, chères lectrices et chers lecteurs, grâce à qui notre travail prend tout son sens!  😀

 

* Accompagnée d’une copie de la facture.

 

En ce début 2014…

… Quelles sont mes perspectives, qu’est-ce que je m’apprête à écrire?

Tout d’abord, ma « pause écriture », durant laquelle je me suis permis d’écrire une romance pour mon propre plaisir avant tout, m’a fait beaucoup de bien et m’a remis certaines (bonnes) idées en place. Notamment concernant les raisons pour lesquelles j’écris, et les conditions dans lesquelles je veux écrire. Une sorte de ménage de printemps en hiver, un grand dépoussiérage des concepts et croyances parasites qui se sont ajoutés durant ces années.
Oui, c’est un peu pompeux, et rien ne dit que ça durera, mais bon.
C’est la faute à Holda!  😉

« Frau Holle », des frères Grimm

Or donc, je vais d’abord écrire les histoires dont j’ai déjà causé à des potentiels éditeurs et ensuite – voire en parallèle, soyons folle! –, je me lancerai dans la série bit-lit que j’ai commencée voilà quelques années avant de me rendre compte que je n’avais pas (encore) la méthode pour, et de me freiner toujours plus en me disant que j’avais moins de chances d’être publiée en proposant une série d’office. Mais elle me plaît, cette série, et en plus, on y retrouve Manu, le perso qui a tant plu dans le recueil Ainsi commence la Nuit. Enfin, ce n’est pas tout à fait elle, mais un « elle » réadapté pour un univers original. Puis je l’aime, je me suis aperçue en écrivant la romance (l’héroïne de celle-ci est un de ses « avatars ») que j’adorais vraiment ce personnage et qu’elle me manquait. Je veux la retrouver, na!  >__<

Mais ça, c’est du projet à long terme. Pour les court et moyen:
– écrire Nuits chthoniennes en 3 mois (ouais d’abord! J’y crois que je suis trop une warrior!) ;
– écrire une autre nouvelle dans le monde de Clamatlice (une chanson du dernier Songbook de Cécile Corbel, que j’écoutais en écrivant la novella, m’inspire beaucoup) ;
– peut-être me lancer dans le récit pour enfants: une histoire inventée à moitié pour un « conte à jouer » me tente bien. Je me dis que quitte à créer des histoires pour enfants que je trouve jolies (sinon, je ne les raconterais pas!  😛  ), autant essayer de les partager avec davantage de tiots cadets!

Et en ce qui concerne la démarche d’édition, trouver une maison pour la fameuse novella de romance, déjà!   ^__^

Dans un autre domaine, suite à une interrogation que je me suis posée, ainsi qu’à mes amis, sur Facebook, j’ai décidé d’utiliser différemment mon compte Twitter, de manière plus inspirée et « aérienne ». J’y partagerai toujours des annonces, mais aussi des mots qui n’ont rien à voir, dans « l’air du temps » pour moi…  🙂

Enfin, pour finir sur un mot (pas très envie de rester dans le passé ; envolons-nous vers l’avenir, que diable!) concernant le bilan 2013, j’avais un objectif en abordant l’ancienne année: que Wikipédia affiche ma page d’écrivaine – aussi parce que cela signifiait une deuxième œuvre publiée, ainsi que des chroniques dans au moins un média national (c’est chose faite grâce à l’émission Rêves et Cris, en particulier Sally Secardin, et à Jeu de Rôle Magazine avec Mathilde Przymenski).
Et donc, depuis quelques semaines, j’ai bien ma page Wikipédia! Youhouhou!  *\^__^/*

Allez, je la sens bien, cette année 2014. Peut-être pas niveau édition (il faut le temps aux récits d’être soumis, lus, validés et inscrits dans un planning éditorial, quand même!), mais niveau écriture, ça va carburer, wesh!

Le grand bond vers 2014!